I of song





Performance - en collaboration avec Lisa Robertson,
Rile* space, Bruxelles, 2020





Let's play house



Exposition collective avec The Cheapest University
2019, Treignac Projet

















































Rose bardeuse







Ateliers d'écriture dans le cadre de la résidence R.A.T #2 "À propos des femmes et du travail" à Montbard, 2019


Livres, 14,5 X 10 cm, 44 pages, 100 exemplaires.
Rose bardeuse est une autobiographie collective écrite avec les participantes des ateliers
d'écriture expériementale que j'ai donné à Montbard. Nous nous sommes réunies 3 heures chaque
jour pendant une semaine pour lire ensemble des textes poétiques et philosophiques sur le
féminisme matérialisme, le lesbianisme radical, le féminisme autonome, l'écriture au
féminin (canada), ect... l'idée étant d'augmenter ces écrits par nos propres récits
d'expériences. Nous avons aussi mis sur la table des textes jugés excluant, misogynes, ou
des livre que l'ont n'arrive pas à lire pour différentes raisons. J'ai proposé à l'ensemble des
"membres" de dire je en reconjuguant les sources mises sur la table, les paroles énoncées
d'une autre, en cherchant même à s'approprier la littérature qui nous pose problème. L'ensemble
fonctionne comme une sorte de receuil alternant prose et chant. Partant d'une intuition
étymologique que Montbard est le mont des Bardes, nous avons créé Rose, une bardeuse
sans-emploi qui décrit ses matinées à Montbard, sa perception de la ville, discute ses
complicitées avec les différentes formes de féminsime.




















































































































Per joi que d'amor m'avegna





Poème écrit en collaboration avec Lisa Robertson dans The interjection Calendar, Montez Press, 2019


à lire ici !















































































Pleasure of Missing Out




Installation et workshops
en collaboration avec The Cheapest University
La salle de Bains, Lyon, 2018










Pleasure of Missing Out est un programme
de workshops, 8 invité.x.es, une série
d’événements publics, une série d’événements
non publics, la préfiguration d’un projet
de bibliothèque couir, une fête, 2 ap
partements et 1 salle de bains,
l’anonymat, une frise chronologique,
des lectures de textes de narration
expérimentale, des archives
LGBTQI ++, des anti-sèches, de la
philosophie des sciences, des lettres
d’amour.




















































































































































































































A Theory of Obscurity



Performance en collaboration avec Julie Sas & Maxime Bichon,
Künstlerhaus Büchsenhausen, Innsbruck, 2018





A Theory of Obscurity est une performance en 3 parties, un dispositif articulant
différentes formes et temporalités liées à la réception d'un texte : audio (performance en
direct) / projection visuelle (texte défilant vidéoprojeté) / impression (texte imprimé
distribué pendant la performance proposant un temps de lecture collectif et silencieux).
Cette performance est le fruit d'une recherche collective initiée par
Julie Sas : Silent Red Alert, une étude sur les stratégies d'invisibilité
en art et en littérature. La performance a été imaginé pendant un temps
de résidence passé au centre d'art Künstlerhaus Büchsenhausen d'Innsbruck.
Lors de cette résidence j'ai proposé d'étudier l'oeuvre de Bloch : Le
principe espérance, en dialogue avec un texte de Carla Harryman : The
Artifact of Hope. Ces deux textes discutent des liens entre imagination,
contexte politique et création littéraire, en mettant en oeuvre un protocole
d'écriture intitulée "daydream" (rêves diurnes). Une partie de cette performance
réalisée en collaboration avec Julie Sas et Maxime Bichon est le fruit
d'expériences d'écritures se rapportant au daydream.





Lien audio:
https://drive.google.com/file/d/1XQ_u88ir4bFGtcvP74
byspsrWY6wYEf7/view?usp=sharing
























































































































confus et symétriques



Performance (texte en cours), palais de tokyo, paris ass book fair, 2018





audio ici













































Holding A Mirror




Performance, 25 minutes, Tanger, 2016




Je tiens un miroir pendant une durée non déterminée à l'avance, le soir, sur la place du 9 avril à Tanger,
en face du cinéma Rif.

Des personnes s’arrêtent, certaines restent silencieuses et observent le dispositif,
d'autres me demandent ce que je suis en train de faire. Je réponds que je suis en train de faire
une performance, laquelle produit une image.

Je propose aux personnes qui me questionnent de me regarder, je leur dis qu'elles peuvent me regarder
tenir ce miroir, qu'elles peuvent aussi regarder leur propre image ou qu'elles peuvent regarder
l'image qui se trouve derrière eux.

Plusieurs personnes demandent si le miroir est à vendre, je dis qu'il est gratuit mais qu'elles
ne peuvent pas le prendre, qu'elles peuvent s'en servir d'une certaine manière, tandis que je le tiens.

La présence du miroir active le regard des personnes qui le croisent ainsi que mon propre regard,
les regards prennent conscience d'eux-mêmes et de leur puissance.

Des personnes me demandent le sens de cette action, je réponds qu'il s'agit de produire une image
instantanée, à la différence d'une image enregistrée, j'évoque le cinéma qui se trouve derrière moi.
La performance s’arrête lorsque je considère que le miroir perd de sa puissance.





















































Cheapest University



Installation collective, matériaux divers,
Artists run space La classe fantôme, Treignac, 2016








































































































































































































































































































































w-o-r-k-i-n-g-t-o-g-e-t-h-e-r



Performance sabrina soyer & Alicia Vaisse, Cheapest university,  Paris, 2016


























































https://soundcloud.com/parler-pougues/working-together








































































































Emma B. In L.A

Film, 55 min 
vidéo HD couleur
vue d'exposition "Comment ça va", 
galerie Interface, Dijon 2016